Guy Deproit

 Guy Deproit

Construction de globes terrestres

Après une réflexion et certaines motivations, j’ai entrepris en 2004 la réalisation d’une sphère de diamètre assez grand pour qu’elle puisse être recouverte de cartes assez précises.

I – Globe à l’échelle 1/15 000 000

Une première réalisation représente la terre au diamètre de 84 centimètres.

La charpente, assemblage d’arcs en contreplaqué, constitue un hexaki-icosaèdre, polyèdre sphérique semi-régulier, dont les 120 faces sont des triangles rectangles de Möbius.

Des traverses ajoutées, puis des lattes flexibles et divers revêtements (plâtre, sciure, résine, enduit…) terminent la courbure sphérique.

Parallèlement, des fuseaux à plat ont été dessinés en utilisant des Atlas au 5 millionième, puis découpés, mis en place et collés. Les tracés ont été complétés sur la sphère, en suivant une légende et avec une coloration par tranches de niveaux d’altitude, réalisée aux crayons pastels.

Cette réalisation a été exposée à l’Institut de mathématiques (novembre 2009), dans deux mairies d’arrondissement (2012, 2013) et dernièrement dans le cadre du 3ème salon SAGE (Salon des Artistes des Grandes Ecoles), à Neuilly.

II – Globe terrestre à l’échelle 1/9 000 000

Depuis 2012, j’ai commencé un second modèle, de diamètre 140 cm, en espérant que l’expérience acquise permettra de mettre moins de temps. L’échelle est de 11 mm pour 100 km (contre 7 mm sur le modèle I).

La charpente, constituée de deux hémisphères accolées et basée sur la géométrie de l’octaèdre d’ordre 4 (et non pas de l’icosaèdre, d’ordre 5) est terminée. Par suite, la réalisation des cartes est commencée et 3 fuseaux déjà terminés. Il reste peut-être deux ans de travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *