Laurie Maillard

Laurie Maillard

Vie à l’X

Je suis entrée à l’X plutôt nulle en sport, et j’ai donc était affectée à la compagnie 5, avec tous les élèves de ma catégorie, avec comme sport l’EPG (si je me souviens bien du nom).J’ai découvert le plaisir de l’activité physique à l’école, et depuis, je n’ai cessé de faire du sport, en amateur certes, mais avec plaisir et volonté : jogging, randonnée, ski, natation. Merci à l’X. Je partageais mon casert avec Françoise Slabodsky qui m’a fait découvrir la musique classique (et les abricots secs).

Mon conseil aux jeunes : choisir sa voie en fonction de ce qu’on aime faire, et non de ce qu’il est convenable ou bien vu de faire. Le métier qu’on choisit au départ de sa carrière professionnelle est très important pour être heureux ensuite pendant 40 ans. La passion et l’enthousiasme sont essentiels.

Vie professionnelle

J’ai accompli toute ma vie professionnelle dans l’assurance. Je suis rentrée directement après l’ENSAE, en école d’application de l’X, aux AGF où j’ai passé 25 ans. J’étais en charge de la business unit assurances de personnes sur les 8 dernières années, business unit de 5000 personnes dont presque 4000 commerciaux. Cette entreprise m’a tout appris : l’assurance, bien sur, sa technique mais aussi la distribution, le management, la conduite de projets, et surtout l’importance du respect des valeurs et de personnes dans la vie professionnelle. J’ai ensuite passé 10 ans comme directeur général du groupe de protection sociale MORNAY, groupe de 2000 personnes,  ou j’ai découvert le paritarisme, particularité bien française. Depuis 18 mois, je suis consultante…en assurance de personnes et occupe un poste d’administrateur indépendant… dans une compagnie d’a assurance.

Vie privée

Je suis mariée depuis la sortie de l’X en 77 avec Didier, et nous avons 3 enfants (aucun n’est polytechnicien..) et 3 adorables petits enfants de 1, 5 et 7 ans dont nous essayons désormais de profiter au maximum. Nous sommes souvent à Montréal où notre fille (et notre petit fils) est installée.

J’ai adoré ma vie à l’école dans le quartier latin, au milieu de camarades, certes brillants en mathématiques et physique, mais aussi ouverts sur des tas de disciplines intellectuelles, artistiques, sportives. Quelle ouverture que ces années à l’école! Le service militaire ne m’a absolument pas ennuyée : Le Larzac fut un moment de grande camaraderie, l’école navale m’a permis de découvrir les plaisirs de la voile, les 7 mois sur la base de Toulon ont été plutôt agréables même si j’enrageais d’être dans des bureaux alors que les garçons faisaient le tout du monde sur la Jeanne, et les 5 derniers mois à Istres m’ont laissé assez de temps pour préparer mon mariage.

Une réflexion au sujet de « Laurie Maillard »

  1. Ping : Pierre Leproux | X1974

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *